Nos services

Soin pastoral

Éducation en Haïti avec une possibilité pour l’emploi

Sœur Katherine Corr, SNDdeN, Directeur exécutif des bénévoles de la mission Notre-Dame

GW bakery photo 1

 Sr Katherine Corr, SNDdeN, Jack Foley, Business Consultant, Sr Jeannette Pierre-Louis, SNDdeN et Sr Simone Doricent, Soeur Franiscane (assise), finisssent la plannification pour le centre et la boulangerie dans la Savane.

Les bénévoles de la mission Notre-Dame ame (NDMV) travaille en partenariat avec le centre d’éducation de la famille Notre-Dame en Haïti qui facilite la préparation accès et travail éducative élargie. Les Sœurs de Notre-Dame de Namur (SNDdeN) ont servi depuis 2009 dans La Savane, un quartier pauvre, situé dans la ville de Les Cayes. Il dessert une collectivité qui n’a aucune sécurité sociale ni aucun service de base du gouvernement. Ls Sœurs ont ouvert un centre qui offre une éducation de base, les services de santé et des compétences en  de formation professionnelles. Guidés par les principes éducatifs de Sainte Julie Billiart, les bénévoles de la Mission éduquent pour la vie. Ils ou elles participent à une initiative pluriannuelle dans le planning pour l’avenir, encadrent les  gens de La Savane dans un processus de transformation pour plus de service ,pour l’améliorer l’accès à l’éducation, la formation professionnelle et assurer les  besoins essentiels comme l’eau propre et la nourriture pour leur familles. 

Un recrutement est ouvert pour quatre positions temps plein comme volontaires de la mission choisi parmi la communauté des Etats-Unis et de La Savane, afin d’assurer tout au long de l’année le co-leadership dans des cours d’alphabétisation au centre. Les bénévoles collaborent aux projets liés aux besoins énoncés par la communauté. Inspirés par l’engagement et l’énergie du peuple dans le quartier, ces volontaires américains et haïtiens travaillent aux côtés des enfants, des adolescents et près de 200 femmes. 

GW bakery photo 2

Les volontières Notre-Dame, Caitlin Clarke, Mirienne Samedy et Widline Dirogène donnent un cours d'anglais au centre.

Dans La Savane, les bénévoles de la Mission doivent ;

donner un cours d’anglais pour adolescents,
conduire une classe d’alphabétisation parascolaire pour les enfants,
enseigner la lecture, l’écriture et les mathématiques à des enfants incapables de payer l’éducation scolaire;
superviser un cours d’initiation à l’informatique pour les jeunes adultes;
aider les femmes dans l’artisanat déjà commencé en leur enseignant des compétences en mathématiques pour ces petites entreprises;
conduire des nettoyages communautaires avec des personnes dans le quartier

GW bakery photo 3

Un volontier Haïtien donne un cours d'anglais à un petit groupe d'enfants. 

Les bénévoles aident actuellement à la construction d’un puits d’eau potable au centre, à  un programme agricole de premier plan pour les jeunes adultes et dirigent  un programme de repas pour les étudiants et d’autres dans certains projets. Un bénévole témoigne ; «la force de ce programme réside dans le fait que beaucoup d’habitants de La Savane sont impliqués. »

Défis actuels
Haïti est actuellement classé comme la nation la plus pauvre de l’hémisphère occidental. 80 % de ses habitants vivent sous le seuil de pauvreté, sont privés de la sécurité alimentaire, n’ont pas accès à l’eau, à l’éducation ou à l’emploi. NDMV a réussi à établir un partenariat solide avec la communauté et participé à l’extension de la capacité du centre pour répondre aux besoins du quartier. Le quartier, comme le pays, rencontre de nombreux défis. La plupart des familles ne peuvent se permettre d’envoyer leurs enfants à l’école. En tentant de développer une communauté d’apprentissage holistique dans le quartier, les sœurs et les laïcs volontaires peuvent aussi témoigner de première main des effets catastrophiques du chômage sans possibilités d’emplois, ainsi que du manque d’éducation comme aussi d’une alimentation suffisante pour leurs enfants. Les familles dans ce quartier expriment souvent le besoin pressant de trouver de l’emploi à La Savane. Pour dépasser ces obstacles apparemment insurmontables les, parents cherchent des occasions de travail afin de nourrir leurs familles et soutenir l’éducation de leurs enfants.

La Savane s’appuie sur une boulangerie 

GW bakery web jpg

Six Haîtiens expriment beaucoup d'intérêt dans le travail proposé à la boulangerie dans la Savane, un projet des Volontiers (-ières) Notre-Dame.

En travaillant étroitement avec Sœur Jeannette Pierre-Louis, SNDdeN, directrice  du centre, avec le diocèse local, le Catholic Relief Services et la communauté locale, NDMV répond à ce besoin en créant une entreprise de petite boulangerie. La boulangerie offrira aux résidents de La Savane, une chance d’apprendre un métier, se familiariser avec les compétences en affaires importante et un revenu pour que les familles puissent payer la scolarisation de leurs enfants. La construction d’une boulangerie se fait en collaboration avec les chefs de quartier et les Sœurs de Notre-Dame de Namur, notre objectif commun étant de créer des emplois pour douze hommes et femmes, afin qu’ils aient la nourriture pour leurs familles et les ressources financières pour l’éducation de leurs enfants.

NDMV est actuellement engagé dans le projet, 1500 pour Haïti, afin de réunir $ 150 000 comme fonds d’investissement pour commencer les premières étapes d’ une boulangerie. C’est une énorme entreprise afin de sortir cette communauté haïtienne de la pauvreté, tout en respectant la dignité humaine et leur potentiel donné par Dieu d’aider des personnes dans le besoin.

L’ouverture de la boulangerie est une preuve tangible de l’action pour le changement des bénévoles de la mission Notre-Dame avec les Sœurs de Notre Dame.