Nouvelles

EDUCATION POUR LA VIE

PRIORITE AUX ENFANTS

Laissez les enfants venir à Moi

par soeur Jacinta Ojilimmobe, SNDdeN

Jacinta Ojilimmobe 300px web

Sr. Jacinta Ojilimmobe, SNDdeN, apprend à lire aux enfants de l’école maternelle

En 2004, les sœurs ont fait retentir la première cloche d’école à Awkunanaw, dans l’Etat d’Enugu au Nigéria. L’école maternelle et primaire Notre-Dame a débuté avec très peu d’élèves, mais leur nombre a augmenté comme une graine de moutarde qui est devenue un grand arbre. Pour la joie des parents, nous éduquons maintenant 1.130 élèves dans notre école. Comme les SND de Namur (SNDdeN) à travers le monde, la province du Nigéria donne priorité à l’éducation des petits enfants et des élèves au niveau élémentaire. Nous visons les enfants qui vivent en pauvreté. Avec nos collaborateurs, cinq sœurs servent dans cette école : sœurs Francisca Aneke (directrice de l’école primaire), Saratu Barko (professeur de religion), Maria Umeh (économe), Lucy Anaele (assistante économe) et Jacinta Ojilimmobe (directrice de l’école maternelle).

En 2008, les sœurs, ayant reconnu la nécessité d’éduquer les filles, ont élargi l’école pour inclure un niveau secondaire, connu maintenant comme Notre Dame Academy, Awkunanaw. En tout, dix sœurs sont au service des deux écoles.

Notre école maternelle et primaire vise la qualité de l’éducation, des bébés aux enfants de 11 ans. Nous formons la personne entière pour la vie : aux niveaux spirituel, scolaire et social. Les parents, appréciant cette éducation complète et l’excellente instruction, envoient leurs enfants à notre école, pour la première éducation et la formation continue. Ces petits enfants grandissent et se développent comme personnes, dans leurs relations entre eux et avec leurs enseignant.e.s, car nous nourrissons leurs qualités, talents et attitudes. Avec joie, ces petits identifient les lettres, nombres et objets, ils s’amusent avec des jouets, récitent des poésies, colorient des dessins, regardent des vidéos éducatives, jouent dans le parc, mangent leur nourriture et ils font même la sieste.

Etudes et formation religieuse

Saratu Barko 300px web

Les élèves sont attentifs à Sr Saratu Bako, SNDdeN, dans les classes d’éducation religieuse.

Dans les classes primaires (niveau élémentaire), en plus du programme régulier d’études en langues (anglais, igbo et français), histoire et mathématiques, les sujets incluent : connaissance de la religion chrétienne, musique, arts culturels et créatifs, études sociales, économie domestique, sciences fondamentales, géographie, agriculture, informatique. Les parents espèrent le succès à l’examen d’admission à l’école secondaire. Nous donnons la catéchèse préparatoire à la première communion et à la confirmation. Au rassemblement du matin, les enfants lisent et méditent l’Ecriture du jour. Les jours de fête, les élèves réfléchissent aux leçons qu’ils apprennent des récits de l’Ecriture pour leur formation spirituelle et morale. Pendant l’Avent, les enfants de primaire ont un jour de retraite. Au début et à la fin du trimestre, le chœur d’enfants chante à la messe. Certains enfants ont aussi fait preuve de talents artistiques dans des projets artistiques spéciaux. Au cours d’économie domestique, les enfants apprennent à préparer différentes sortes de nourriture : un autre talent pour la vie. Une société informatique fournit une instruction en technologie pour enfants. Sans avoir beaucoup de livres, les enfants peuvent avoir accès à beaucoup de sujets sur internet !

Souci de la création et personne entière

Anthonia Damissah Musician

Dans les classes spéciales de musique, Sr. Anthonia Damissah, SNDdeN, apprend aux élèves à jouer différents instruments de musique, à chanter et à composer des hymnes. Certains élèves ont été reconnus pour leurs chants.

Nos élèves apprennent à s’occuper de la terre en évitant toute sorte de pollution environnementale, en traitant convenablement tout déchet. Ils sont conscients de protéger et nourrir notre environnement. Notre école découvre et encourage les enfants doués pour l’athlétisme, la danse et la prise de parole en public. L’école organise des compétitions sportives bisannuelles dans l’école et aussi des compétitions entre écoles. Les élèves ont gagné beaucoup de trophées dans des matches pour toute la cité métropolitaine à Enugu. Parfois, le groupe de danse anime certains événements scolaires. Les élèves jouissent d’excursions éducatives et en tirent profit. Les élèves apprennent à s’affirmer et à se faire confiance. La plupart sont capables de parler ou de lire en public sans anxiété. Nous voyons le beau développement de nos enfants.

Défis
Aujourd’hui, nous sommes affrontées à de nombreux défis en essayant de répondre aux demandes d’inscription de plus en plus nombreuses. Nous enseignons aussi quelques enfants qui ont des besoins particuliers, car il n’y a aucune école pour eux dans notre région. Une autre difficulté est celle des familles qui vivent avec des ressources limitées, même pour la nourriture et l’abri. Nous ne refusons pas l’éducation à des enfants vivant dans la pauvreté qui n’ont pas d’autres options. Nous remercions notre congrégation religieuse et les donateurs qui contribuent au soutien à la mission des SNDdeN et qui nous permettent d’accorder la priorité aux enfants dans le besoin.