Nouvelles

MARYHOUSE (MAISON DE MARIE) POUR DES PERSONNES SANS ABRI

Par Soeur Anne Locke, SNDdeN

En 2006, je suis arrivée à Sacramento, la capitale de la Californie, à notre école secondaire Cristo Rey nouvellement formée (CRHS). En tant que développeuse d’emplois, j’ai obtenu un placement spécial pour nos étudiant.e.s à Maryhouse, un programme de « Pains et poissons ». Les étudiant.e.s ont saisi des données pour le Bureau de développement et ont également servi le repas de midi aux hôtes. Aujourd'hui, CRHS place encore des étudiants dans ce centre.

En quittant un ministère de l'éducation au CRHS, je voulais servir avec «les personnes appauvries dans un monde marqué par des divisions et des inégalités croissantes» (APPELS: Chapitre général 2014, p. 5). Soeur Libby Fernandez, RSM, directrice de « Pains et poissons », m'a présentée au directeur de Maryhouse, qui m’a invitée à y travailler. Je sers maintenant depuis 8 ans!

Maryhouse fournit des services aux sans-abri : femmes, personnes transgenres et pères célibataires. Nous ouvrons nos portes à 7h00 pour des douches. Nous servons le petit déjeuner de 8h00 à 9h00 et nous terminons tous les services chaque jour à 14 h 30. N’importe quel jour, au moins 45 hôtes prennent des douches; plus de 120 personnes, dont des enfants, prennent le petit déjeuner. Plus de 100 personnes reçoivent des articles demandés, tels que des vêtements et objets personnels. Des organisations religieuses et communautaires, dont certains groupes sont ici depuis plus de 15 ans, préparent et servent les petits déjeuners. Les menus comprennent farine d'avoine, gruau, céréales sèches, pain perdu, œufs brouillés, saucisses, jambon haché, sandwiches au fromage grillé. Le nombre d'hôtes augmente à la fin de chaque mois.

Sr. Anne Locke

Bonne santé et bien-être

À Maryhouse, j’ai commencé par aider aux petits déjeuners, en veillant à que nous ayons assez de fournitures sous la main. Comme un excellent moyen d'apprendre à connaître les hôtes et de développer des relations, je prenais leurs noms à mesure qu’ils entraient.

Sans-abri depuis des années, de nombreuses personnes campent le long des rivières qui traversent Sacramento. Oprah Winfrey a fait une série télévisée sur ces personnes sans abri, au début des années 2000. Leurs histoires incluent souvent agression physique et / ou toxicomanie, pauvreté des parents, logement trop cher pour ceux qui vivent en pauvreté. Dans ce centre, des individus établissent des relations entre eux à travers une variété d’intérêts et d’activités : résolution de casse-tête, enregistrement des invités ou observation d'oiseaux locaux. Grâce à l'interaction et au soutien, le personnel de Maryhouse aide les hôtes à faire une pause dans leurs habitudes de dépendance et / ou à chercher un abri permanent. Nous nous réjouissons avec chaque personne qui dit: "Je suis sobre depuis un an!" ou "J'ai un endroit où vivre! "ou" Je retourne chez moi pour vivre avec ma famille! "

En plus des douches et du petit-déjeuner, Maryhouse distribue des produits de survie pour femmes et bébés. Nous fournissons aux personnes dans le besoin tout ce qui est donné, y compris vêtements, couvertures, sacs de couchage, produits d’hygiène féminine, articles de toilette, couches, etc. Avec l'aide de merveilleux bénévoles hebdomadaires, nous trions ces articles, stockés dans notre entrepôt, pour la distribution. Nous assemblons aussi des paquets de produits d'hygiène pour les invités incapables de venir à la douche. Ce nombre a beaucoup augmenté au cours des deux dernières années.

Les nouveaux membres aident

Au cours de ces années, j’ai eu l’occasion et la grâce d’avoir des sœurs plus jeunes qui passent les vacances d’été avec moi au service de « Pains et poissons », une expérience alternative de l'éducation ou du ministère paroissial, et un ministère avec ceux qui vivent en pauvreté, un engagement envers la mission des Sœurs de Notre-Dame de Namur (SNDdeN). Ces dernières années, nous avons demandé à Gillian Wallace, une postulante, si elle viendrait faire l'expérience d'un ministère pour les sans-abris. Elle est venue servir cet été-là et s'est aussi portée volontaire pendant les vacances suivantes!

Les programmes de « Pains et poissons » incluent une école, une clinique de santé, une clinique de droit, un service de santé mentale, une buanderie pour hommes et une salle à manger, servant environ 700 repas par jour. Nous fournissons également un refuge de nuit pour les personnes souffrant de maladie mentale

Nous vivons fidèlement notre déclaration de mission: dans un environnement d’accueil, d’hospitalité, sécurité et propreté, nous cherchons à fournir une oasis pour hommes, femmes et enfants sans abri qui recherchent des services de survie.

En tant que SNDdeN, je réalise que je «fais connaître la bonté de Dieu» à un groupe de personnes très vulnérables dans notre société aujourd'hui!