Nouvelles

Une vision fugitive DEPUIS LA FRONTIERE DU TEXAS
par soeur Gerry Stanton

Border 1a
Quelques mères ont commencé des activités et ont fait des leçons de mathématiques avec les enfants.



« Le Christ est toujours avec nous, il demande toujours de la place dans nos coeurs… Il a fait dépendre le ciel de la manière dont nous agissons avec Lui dans son déguisement d’humanité commune, fragile, ordinaire. » — Dorothy Day

Depuis plus de trente ans, je sers la communauté des réfugiés et immigrants. Les deux dernières semaines, j’ai eu le privilège d’être avec les réfugiés à Matamoros, tout comme un petit groupe qui est arrivé au Centre humanitaire de répit à McAllen au Texas.

J’ai vu la Face de Dieu souriant largement alors que nous nous saluions en apportant des fournitures très nécessaires : papier de toilette, savon, langes, beurre de cacao, rasoirs, articles d’hygiène féminine, poupées, chapeaux et gants et OUI, des sandwiches et du lait.

Je l’ai vue dans le regard anxieux, ennuyé et préoccupé, alors que beaucoup de personnes attendaient la rencontre avec les légistes pour un bon gouvernement au Centre de ressources dans le camp des migrants. Ici Ellen, MaryAlice et Rita pouvaient assister les familles à remplir les formulaires de demande d’asile que les légistes pour un bon gouvernement vont reprendre et préparer pour leur audience au tribuna

Beaucoup de bénévoles sont à l’oeuvre pour alléger la souffrance causée par le Protocole de protection des migrants qui force les demandeurs d’asile d’Amérique centrale à attendre leur audience au tribunal à Mexico. La Face de Dieu rayonne à travers ces femmes, hommes et enfants. Leur ardeur pour la justice et leur compassion sont palpables et contagieuses.

Je me sens honorée de faire partie de cet effort. Les organisateurs sont tellement reconnaissants pour notre présence ici. Ils disent « Les soeurs » seront ici – nous pouvons compter sur elles.

Je sais que vous aussi verrez la Face de Dieu dans ces belles personnes.