Nouvelles et événements

Projet photovoltaïque africain

En 2005, les Sœurs de Notre-Dame de Namur (SNDdeN) ont commencé un programme d'énergie solaire en Afrique. Le programme, appelé "le projet photovoltaïque africain", n'était encore qu'un rêve en 2003. Sr Lorraine Connell, économe générale de la congrégation, a conçu une idée originale pour l'énergie afin d'améliorer la vie de nos sœurs et des personnes qu'elles servent en des lieux dépourvus du nécessaire pour la vie. Sans électricité, sans eau courante et sans aucun moyen viable de communication, la vie peut être, non seulement difficile, mais parfois impossible. Sr. Lorraine a passé des heures innombrables à chercher un moyen d'améliorer l'électricité, l'épuration de l'eau et les communications dans les pays africains où servent les sœurs. Ses découvertes se sont centrées sur le soleil! Sa recherche l'a conduite vers des experts dans le domaine de la domestication de l'énergie solaire. Elle a passé le temps qui s'est écoulé entre son idée et l'actualisation du projet en consultations, plans, visites de sites et récolte de fonds.

Réalisation d'un rêve

L'idée créative a été testée durant l'été 2005 dans un prototype construit sur le terrain de "Cuvilly Arts and Earth Center" (Centre des arts et de la terre 'Cuvilly'), une école avec une ferme à Ipswich, MA, aux Etats-Unis. Sr Lorraine a travaillé assidûment avec les ingénieurs Louis Casey et Babs Marquis pour faire avancer le prototype avant d'ouvrir le premier site africain à Fugar au Nigeria, en octobre 2005.Des sessions de formation pour les sœurs africaines et des collaborateurs ont précédé toute construction ou installation de systèmes. Le projet a commencé à apporter de l'électricité et de l'eau potable à trois sites: le premier à Fugar, le second à Ngidinga, en République démocratique du Congo (RDC), en février 2008 et le troisième à Awkunanaw au Nigeria en octobre 2008. Le travail sur les sites a progressé assez lentement à cause des délais provoqués par les questions de financement et par l'envoi des matériaux.

L'énergie du soleil

Domestiquer l'énergie du soleil avec des panneaux solaires et emmagasiner l'énergie dans des batteries s'est avéré un moyen efficace de produire de l'électricité. Les sœurs travaillent quotidiennement avec des femmes, des hommes, des enfants et des familles entières dans des écoles et des hôpitaux dans six pays d'Afrique. Dans certains pays, l'électricité est rare et l'eau potable n'existe pas. Les gens peuvent vivre sans électricité, mais la vie sans eau potable est impossible. Des maladies provoquées par l'eau dévastent certaines populations. La corvée quotidienne obligatoire qui consister à aller puiser l'eau, l'épurer et la filtrer pour la consommation est très onéreuse.

Un autre but, lié au ministère, de ce projet photovoltaïque, était l'amélioration des communications par l'accès à l'internet. Un satellite sans fil qui permet le contrôle du système n'est pas encore parfait, mais il est sous révision pour son amélioration. Voulu à l'origine pour une meilleure communication avec les sœurs pour les affaires de la congrégation, l'accès à l'internet pourra permettre d'étendre les occasions de s'instruire pour les élèves des écoles et pour le personnel des hôpitaux et des cliniques.

Merveilles qui en résultent au Nigeria et au Congo

Ces projets d'énergie fournissent un courant électrique continu et fiable ainsi que de l'eau potable en donnant à chaque site de l'énergie sûre, vingt-quatre heures sur vingt-quatre, et en attaquant les maladies et les problèmes persistants de santé causés par le manque d'eau potable. Ceci s'accomplit maintenant dans les trois sites. La focalisation sur un site montre le progrès accompli.

Le système photovoltaïque à Ngidinga est maintenant en progrès. Ayant surmonté les principaux problèmes causés par des routes impassables et des difficultés de configuration des données, les sœurs ont déjà eu l'expérience de ce que ce projet a réalisé pour la communauté au sens large. A Ngidinga, un appareil à rayons X a été installé. Le médecin, les professeurs, le personnel et les élèves sont en train d'apprendre à utiliser l'internet. Des rêves futurs incluent des liens avec des cliniques et des spécialistes en Europe. La recherche continue dans cette direction.

Sisters Dorothy and Patience
Sr. Dorothée sees a dream coming true.
new life in Lemfu
New Life in Lemfu
planning for Kitenda
Planning for Kitenda

Envisager des changements de la situation à Ngidinga

Sr. Dorothée Moya voit que le système fonctionne pour la communauté, la clinique et l'école à Ngidinga. Les gens ont de l'eau potable. L'électricité permet aux médecins et aux infirmiers-infirmières d'opérer la nuit, de stériliser l'équipement régulièrement et de stocker les médicaments grâce à l'accès permanent à la réfrigération. On ne craint plus les procédures médicales urgentes; l'électricité stockée (pas du pétrole ou des générateurs) donne confiance pour les soins. Sr. Dorothée dit que l'accès de la communauté encourage des projets communautaires de développement. Les enseignants et les directions des écoles peuvent élever le niveau de l'éducation pour tous les élèves car les enfants peuvent lire après 18h grâce à la lumière électrique dans leurs dortoirs. Des liens vers des écoles et des bibliothèques donnent de nouvelles ressources aux enseignants et aux élèves. Un cybercafé offre l'accès à l'internet pour les écoles et les communautés. La technologie, un rêve des gens, apporte l'éducation des adultes à la communauté plus large.

Projets futurs pour les soins de santé en RDC
Grâce aux dons de généreux donateurs, notre congrégation a érigé ces trois projets. Les trois sites photovoltaïques ont élevé le niveau de sécurité en chaque lieu, spécialement dans les cliniques, les maternités et les écoles. La vie est plus vivable pour les sœurs et pour les gens.

Les sœurs espèrent apporter l'énergie solaire à trois autres villages du Congo: Kitenda, Lemfu et Pelende. Chaque site comprend un centre de santé et une école, avec environ 1500 élèves (primaire et secondaire) servis dans ces missions. Les SND offrent des programmes de soins de santé prénatals, une maternité, avec des services "failure to thrive" (problèmes de croissance des enfants) aussi bien que des traitements généraux de soins de santé. Sur chaque site, les sœurs traitent chaque jour environ 50 hommes, femmes et enfants qui n'ont pas d'accès aux soins de santé. Un projet alternatif d'énergie fournira de l'énergie électrique continue et fiable. Toutes les infrastructures relatives, telles que le pompage et l'épuration de l'eau, la réfrigération, les communications et l'éclairage, ont besoin d'énergie électrique. Au Congo, les maternités dépendent, pour l'éclairage, de lampes à pétrole pour la plupart des urgences et des accouchements de nuit. Les générateurs qui sont coûteux, bruyants et polluants sont alimentés par du carburant diesel, amené dans des barils par des camions. Pour la réfrigération, la source du courant électrique doit être continue. Le satellite offre une connexion internet qui permet au médecin et ou à l'infirmier des options de consultations; ceci se passe déjà à Ngidinga. Si les SND peuvent étendre le projet, les mêmes merveilles pourront se produire dans trois autres villages au Congo.

Sauver des vies par l'éducation

counting
Miriam helps measure.

Au Congo, depuis 1894, les sœurs ont enseigné aux gens de nombreuses façons de survivre. Aujourd'hui, les sœurs cherchent avec les gens de nouvelles manières de leur permettre de survivre dans un pays confronté quotidiennement aux effets de la guerre et de la pauvreté. Ce projet photovoltaïque africain a le potentiel de sauver des vies par l'éducation et les soins médicaux.

Souvent, le seul moyen d'échapper à la pauvreté est donné par l'éducation. Aujourd'hui, les programmes d'éducation primaires et secondaires fonctionnent avec peu de matériel pour les enseignants et les étudiants. La plupart des programmes d'éducation dépendent de procédures de routine, de quelques matériaux visuels et de crayon et papier. Les manuels sont vieux, dépassés et difficiles à remplacer. Aujourd'hui, la technologie est la nouvelle manière de fournir des matériaux à jour et efficaces. Le satellite offre une connexion internet qui permet aux enseignants et aux élèves d'entrer en réseau avec des ressources d'éducation plus larges.

L'utilisation de l'énergie solaire sauve des vies. Elle peut donner la santé pour le corps, l'esprit et l'âme de milliers de Congolais. Ce projet a la capacité d'atteindre chaque jour d'innombrables personnes sous-éduquées, sous-alimentées, sous-privilégiées et d'étendre les possibilités de la vie et l'espoir pour l'avenir pour d'innombrables personnes.

L'objectif de la récolte de fonds pour ces projets est un million de dollars.

Cliquez ici pour faire un don pour ces projets

Articles sur la puissance du projet dim: 2009 | 2008 | 2007