Quatrieme Dimanche de Paques – Soeur Godlieve Ziunga, SNDdeN

Apr 17, 2024 | Gospel Reflections

le 21 avril, 2024

Jn 10, 11-18

En ce quatrième dimanche du temps de Pâques, l’Eglise notre mère nous parle de Jésus le bon Pasteur.  A travers cette péricope de l’Evangile, Jésus se présente comme le bon Berger, le bon Pasteur. Il dit : « je connais mes brebis et mes brebis me connaissent »

Jésus a le travail d’un veilleur, d’un surveillant, d’un protecteur, d’un guide. Car, il a le souci, le devoir d’amener toutes les brebis dans la bergerie même celles qui s’égarent.

En effet, le Christ est le seul à nous sauver du loup. Il ne nous sauve pas à la manière des mercenaires. Dans notre vie ; nous avons besoin du Christ car nous sommes  des êtres finis, démunis face au péché, au mal, à la destruction qui nous guette. Jésus précise que le loup s’empare des brebis et les disperse. Jésus se présente comme le bon Pasteur, et de fait Il l’est. Il donnera sa  vie pour ses brebis, c’est-à-dire pour chacun et chacune de nous. Il le fera volontairement, librement et par amour.

En se présentant comme le bon Berger, le bon Pasteur, Il a le souci de rassembler toutes les brebis. Jésus veut souligner deux réalités importantes de sa vie dans sa relation avec nous : la première, Jésus affirme son statut de Fils de Dieu venu pour sauver toute l’humanité et la seconde, Il souligne la manifestation de l’immense amour et la bonté de Dieu à l’égard de tous.

Ainsi, le Christ nous offre sa protection, Il a donné sa vie pour nous, Il nous connait par notre nom, Il est attentif à nos besoins parce qu’il connait chacun et chacune de nous. Sa voix nous instruit et nous conduit sur le droit chemin.

Sommes-nous capables de chercher le bien des autres dans notre quotidien sans en attendre de retour ?

Demandons au Seigneur la grâce d’être de bons bergers les unes, les autres, de chercher le bien de tous, afin que tout le monde mène une vie digne des enfants de Dieu dans ce monde déchiré de tous les maux.  Amen !

 

Jn 10, 11-18

Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis. Mais le mercenaire, qui n’est pas le berger, et à qui n’appartiennent pas les brebis, voit venir le loup, abandonne les brebis, et prend la fuite; et le loup les ravit et les disperse. Le mercenaire s’enfuit, parce qu’il est mercenaire, et qu’il ne se met point en peine des brebis.

Je suis le bon berger. Je connais mes brebis, et elles me connaissent, comme le Père me connaît et comme je connais le Père; et je donne ma vie pour mes brebis.J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cette bergerie; celles-là, il faut que je les amène; elles entendront ma voix, et il y aura un seul troupeau, un seul berger.Le Père m’aime, parce que je donne ma vie, afin de la reprendre.Personne ne me l’ôte, mais je la donne de moi-même; j’ai le pouvoir de la donner, et j’ai le pouvoir de la reprendre: tel est l’ordre que j’ai reçu de mon Père.

 

 

Rencontrez Godlieve Ziunga, SNDdeN

Godelieve Ziunga-Luyeye, SNDdeN vient de la province du CONGO-KINSHASA. Elle est dans la congrégation depuis le 8 septembre 1990. Elle a fait les premiers voeux le 8 septembre 1993 et les voeux perpetuels le 12 juillet 2001. Elle a célébré 25 ans de vie religieuse en 2015. Elle a rendu service comme directrice des novices dans sa province de 2009 a 2016. Actuellement , elle est moderatrice locale et professeur au Lycée Julie Billiart.