Réflexions sur l'Evangile

27e dimanche du temps ordinaire

Luc 17-5-10

réflexion sur l'Evangile du dimanche par soeur Victorine Mansanga

Publié: October 06, 2019

Lire Luc 17-5-10

Les apôtres dirent au Seigneur : Augmente notre foi.   – Si vous aviez la foi, leur répondit le Seigneur, même aussi petite qu’une graine de moutarde,... Lire la suite…


L’évangile d’aujourd’hui commence par la demande des disciples : « Seigneur, augmente en nous la foi ». Cependant, Jésus ne répond pas clairement à leur demande. Au contraire, il formule sa réponse en deux leçons sur la foi.

La première leçon est que si les disciples ont une foi aussi grande que la graine de moutarde, ils seront capables de déraciner un grand arbre et le planter dans la mer. Cette comparaison montre la grandeur, la puissance et l’importance de la foi. A travers cette leçon, Jésus enseigne à ses disciples qu’ils ont besoin d’une foi ferme pour être capable d’accomplir des choses grandioses telle qu’ordonner à l’arbre de se déraciner et de se planter dans la mer.

En demandant à Jésus d’augmenter leur foi, les apôtres sont conscients de la petitesse et de la faiblesse de leur foi. En plus, ils savent que d’eux-mêmes, ils sont incapables d’accomplir tout ce que Jésus leur demande dans les versets qui précèdent cet extrait de l’évangile. Ils ont compris qu’ils ont besoin de l’aide de Jésus. C’est ce qui justifie leur demande d’augmenter leur foi. En effet, Jésus a plusieurs fois reproché à ces apôtres leur manque de foi. A Simon Pierre, par exemple, qui a crié au secours quand Jésus lui a ordonné de marcher sur les eaux, Jésus lui dit ‘homme de peu de foi. Pourquoi as-tu douté’ ? A Thomas qui a douté de sa résurrection il a dit ‘heureux ceux qui croient sans avoir vu’

Dans notre vie, il nous arrive aussi de perdre la foi et de douter lorsque nous traversons des moments difficiles. Pensons un instant aux événements qui nous font perdre la foi dans notre vie. Avons-nous eu le courage de demander à Jésus d’augmenter notre foi ? Ou bien nous nous sommes laissées entraîner dans notre propre vallée de tristesse. Aujourd’hui Jésus nous enseigne une grande leçon sur la foi. Ayons le courage de compter sur lui dans toutes les situations qui ébranlent notre foi et disons-lui avec confiance: « Seigneur je crois, mais augmente ma foi ».

Évidemment, c’est facile de prononcer ces belles paroles quand tout va bien dans notre vie. Je me souviens d’une maman qui avait perdu sa fille et enfant unique. Comme d’habitude nous avons essayé de l’entourer avec nos belles paroles d’encouragement. Cependant, cela la révoltait de plus en plus. Elle se demandait pourquoi Dieu lui a arraché l’unique enfant qu’il lui a donné. Comment comprenons-nous la réaction de la maman? Pour moi, la révolte de la maman ne signifie pas qu’elle ne croit pas en Dieu, mais c’est la mort de sa fille unique qui a affaibli sa foi. C’est pour cela que notre foi doit être ferme pour tenir quand nous sommes ébranlées

Dans la deuxième leçon, Jésus exhorte les disciples à l’humilité et à se considérer comme des serviteurs inutiles après avoir accompli une tâche importante et ne pas attendre des récompenses. En plus, il leur enseigne la reconnaissance et le respect envers ceux qui travaillent pour eux et leur rendent service. Ceci me fais réfléchir en me demandant comme j’agis par rapport à cet enseignement.

Suis-je humble et respectueuse dans mes relations avec nos ouvriers ?

« Voir tout Évangile Reflections