Réflexions sur l'Evangile

Feast of Corpus Christi

Mark 14:12-16, 22-26

Sunday Gospel Reflection by Sister Honorine Yamba

Publié: June 03, 2018


Dans ce texte il y a un avant repas, un repas et un après repas.  A chaque étape du chemin les apôtres ont un point d'interrogation, si pas une déception.

Ils commencent par une question pratique: « Où veux-tu que nous allions faire les préparatifs pour que tu manges la Pâque ? »  La réponse est surprenante: « Allez à la ville ; un homme portant une cruche d’eau viendra à votre rencontre. Suivez-le. »  Sans aucune question, les deux disciples partirent. Selon le peu de connaissance de la bible que j'ai, la cruche est souvent portée par la femme.  Dans ce contexte-ci c'est l'homme qui la porte ; peut-être y avait-il un sens avec la culture juive? Confiance ou ignorance!  Les apôtres s'exécutent sans discussion. Comment savoir directement que c'est celui-ci ou celui-là? Ils vont et savent que les choses vont se dérouler telles qu'elles ont été dites par Jésus. « Ils trouvèrent tout comme Jésus leur avait dit, et ils préparèrent la Pâque. »

Pendant le repas: la bénédiction est un rite habituel mais les mots que Jésus prononce en disant : « ceci est mon corps, ceci est mon sang » troublent davantage les cœurs des apôtres. Quelle polémique! Les questions sans réponse fusent dans leurs cœurs. Les regards s'échangent, Jésus lit leurs intentions mais ne dit mot. Il va aller jusqu'au bout de sa mission.

Enfin, il faut partir, ne pas rester là; « ils partirent pour le mont des oliviers », pas pour continuer le repas mais pour vivre la passion.  Moment de vérité, de tentation et de trahison.  Ils partirent ensemble mais ils ne quittèrent pas le lieu ensemble. Les chemins se séparent.

La page de couverture des Appels de Chapitre Général de 2014 a comme titre:  " Cheminement de Fidélité". Un voyage se prépare.  Notre chemin de chaque jour est le même que celui des apôtres. Après toutes les étapes que nous venons de mentionner, les apôtres qui ont vécu cette expérience ont été transformés car le Christ les a touchés. Ste Julie avait une confiance totale en Dieu, comme les apôtres elle s'est laissé conduire.

Laissons-nous conduire par le même Esprit. Comment nous préparons-nous pour communier au corps et au sang du Christ? Si nous consacrons tant de temps aux préparatifs pour accueillir nos hôtes, nous donnons-nous la peine de préparer la prière selon nos possibilités et nos capacités? Quand nous mangeons à la même table, considérons-nous ce moment comme moment de communion, de dialogue et de partage?  Jésus s'est offert en sacrifice au moment du repas. Offrons-nous les unes aux autres en partageant nos simples repas, nos joies et nos peines; ainsi nous serons capables de communier comme communauté au corps et au sang du Christ.

« Voir tout Évangile Reflections