Réflexions sur l'Evangile

2nd Sunday of Lent

Matthew 17:1-9

Sunday Gospel Reflection by Sister Godlieve Ziunga

Publié: March 08, 2020


En ce deuxième dimanche du temps de Carême, l’Eglise notre mère nous propose l’Evangile qui parle de la transfiguration du Seigneur.

L’Evangile de ce dimanche commence par ce mot : « En ce temps – là … Ce n’est pas n’importe quel temps. Si l’on se rapporte au verset entier de l’Evangile, il est écrit : six jours après, Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et les emmène à l’écart sur une haute montagne. Il fut transfiguré devant eux. Nous pouvons nous poser ces questions : que s’est–il passé six jours avant ? Pourquoi Jésus a-t’il choisi les trois disciples et pas les autres ? Oui, chacune peut répondre selon sa façon au risque de ne rien avoir avec la réponse de Jésus. En effet, cette scène de la transfiguration du Seigneur est placée peu avant la montée de Jésus vers Jérusalem, la ville de sa passion. Cela se passe non pas dans la montagne en général mais sur une montagne élevée. La montagne est un lieu aride, de solitude, mais aussi c’est un lieu de rencontre avec Dieu. Cependant, sur la montagne, Pierre, Jacques et Jean sont éblouis par le visage du Christ brillant comme le soleil  et par la blancheur éclatante de ses vêtements. Deux personnages se donnent à voir : Moise et Elie. Pierre réagit comme toujours : il est heureux et voudrait que ce moment inoubliable se prolonge. Les disciples qui voient ce phénomène surnaturel n’ont pas peur .Au moment où Pierre parle, une nuée lumineuse les couvre de son ombre et une voix divine se fait entendre : « celui-ci est mon Fils bien–aimé, écoutez-le ».

Les disciples reconnaissent l’intervention de Dieu, ils ont peur et se prosternent.
La transfiguration c’est la manifestation de la gloire du Fils de Dieu. Comme le jour de son baptême, Dieu nous révèle encore qu’il a un Fils et nous invite à écouter ses enseignements. Hier, c’est aux disciples que ce message a été adressé mais aujourd’hui, c’est à nous que cela s’adresse. Puisque cet évènement nous prépare à l’épreuve de la passion et de la mort  du Christ.

A travers ce récit, l’évangéliste Matthieu nous invite à la conversion, la transformation, au changement de notre façon de vivre en ce temps fort qui est le Carême. Pour que nous vivions les enseignements du Christ, nous devons nous attacher à Lui, en lui consacrant un temps de prière personnelle pendant la journée.
En cette journée internationale des femmes, puisse le Seigneur bénir et protéger toutes les femmes à travers le monde pour qu’elles soient des annonciatrices  de la Bonne Nouvelle. Bonne fête!

Demandons au Seigneur la grâce de nous aider à le rencontrer dans la prière afin que nous devenions des témoins crédibles de sa vie et de sa résurrection. Amen!

« Voir tout Évangile Reflections