Réflexions sur l'Evangile

2nd Sunday of Lent

Mark 9:2-10

Sunday Gospel Reflection by Sister Antoinette Tombozi

Publié: February 25, 2018


 

Je suis une créature de Dieu, sans lui je ne suis rien, je dois tout à mon créateur et lui ne me doit rien.

L’événement de la transfiguration réoriente fondamentalement la révélation issue de la première alliance. Car la parole que le Seigneur nous adresse n’est plus un message  mais une personne «Celui-ci est mon fils.» Avec la personne de Jésus, la nouvelle  alliance ne consiste pas d’abord à accueillir une nouvelle loi ou une nouvelle prophétie, mais à s’ouvrir à l’œuvre de grâce manifestée en Jésus.

En effet, nous sommes appelés à nous comporter selon la foi et la morale évangélique, mais ce qui fait que je suis chrétien, ce n’est pas la pratique, mais la foi en la personne de Jésus c’est demeurer en Jésus (Jn 15, 4) L’évangile, la bonne nouvelle, ce n’est pas le texte qui raconte la vie et le message de Jésus, mais l’événement de la victoire de Jésus sur la mort. La vie de Jésus manifeste la véritable voie pour être sauvé c.à.d. pour vivre en communion avec Dieu. C’est dans ce sens que Jésus se présente lui-même comme le chemin, la vérité et la vie Jn 14, 6.

Les témoins privilégiés reçoivent la révélation de la gloire que le christ aura lors de sa résurrection et de sa venue définitive. Ils aperçoivent où aboutira le chemin de croix du fils de l’homme. Elie et Moïse dans l’Ancien Testament, sont les deux grands personnages à qui Dieu s’est révélé sur la montagne et la tradition juive attendait leur retour à la fin des temps pour la venue du Messie (Malachie3, 21-24) La résurrection fera éclater aux yeux de disciples la réalité de la communion profonde de Jésus à la vie divine qui n’est pas vaincue par le mal.

Ce qu’ils ont vu de leurs yeux au mont Thabor avant la passion sera à nouveau manifesté à la résurrection. Quand Dieu fait alliance avec l’homme, il  mène jusqu’à son achèvement l’œuvre de vie qu’il a initiée malgré le mal qui nous guète et défigure le monde. Si je demeure tourner vers le père dans la confiance et l’amour, la vie divine aura le dernier mot.

Elie et Moïse apparaissent aux côtés de Jésus parce qu’ils sont ses précurseurs qui sont déjà passés par la souffrance et la mort  jusqu’à la gloire.

La voix venant de la nuée, symbole de la présence cachée de Dieu, rappelle à la fois, à pierre et à nous que maintenant ce n’est pas encore le temps de jouir de la gloire céleste encore moins de s’attacher aux bien temporels, mais d’écouter le fils bien-aimé de Dieu, car il est le nouveau Moïse, le Messie, le fils de David et le fils unique comme Isaac qui par son sacrifice nous fera passer de l’esclavage de ce monde à la gloire Eternelle. Dieu l’a déjà révélé au baptême, le début de l’activité de Jésus; il le révèle maintenant à la transfiguration le début de son chemin qui le mène à la croix. Les disciples observent l’ordre du christ de ne raconter à personne ce qu’ils ont vu jusqu’à ce qu’il soit ressuscité d’entre les morts; mais ils ne comprennent pas que le Messie doit passer par la mort pour entrer dans la gloire qu’ils viennent de contempler, car l’écriture Sainte dit que le prophète Elie viendra pour mettre chaque chose à sa place.

Jésus répond qu’Elie est revenu dans la personne de Jean-Baptiste mais il n’a pas pu rétablir tout parcequ’on l’a tué. Cependant, il est le précurseur du Messie dans la mort même qu’il a subie. Car l’Ecriture dit non seulement qu’Elie doit  revenir mais aussi que le Messie doit souffrir.

Le retour d’Elie en la personne de Jean-Baptiste n’est pas à comprendre comme une réincarnation, mais comme l’ange du seigneur le déclare à Zacharie «~Il~»~«(Jean) marchera devant Dieu avec l’esprit et la puissance d’Elie Lc1, 17.

Contemplant le ressuscité, les disciples aperçoivent non seulement l’avenir de Jésus mais aussi le nôtre. Car même si la souffrance déforme et la mort détruit notre corps, Dieu est capable de le transformer à l’image du Christ ressuscité.

Par le récit de la transfiguration, le Seigneur veut nous redonner courage: «N’ayez pas peur, je suis vainqueur du monde. Avec moi, vous traverserez les épreuves, et les difficultés de cette vie, ne signifient pas que Dieu nous a abandonné. Et au terme de votre vie je manifesterai, dans toute votre personne, l’alliance que j’ai conclue avec vous par mon fils unique~et comme lui, vous serez aussi transfigurés».  Amen.

 

« Voir tout Évangile Reflections